Parc zoologique & botanique de Mulhouse

Le Zoo de Mulhouse est un lieu touristique de Mulhouse Alsace Agglomération
x

Chameau de Bactriane

Il est originaire des steppes de l’Asie de l’est. Le chameau a deux bosses, il mesure environ 2 mètres au garrot et pèse plus de 700 kg, ce qui ne l’empêche pas d’atteindre au galop les 65km/h! Il est particulièrement adapté au climat aride puisque son organisme peut transformer les réserves de graisse brune de ses bosses en eau en cas de sécheresse. Lors des forts vents de poussières, ses narines en fente se ferment et ses épais sourcils et paupières protègent ses yeux. Il a été largement domestiqué et la population sauvage est réduite à moins d’un millier d’individus aujourd’hui.

Nom

Chameau de Bactriane (Camelus bactrianus)

Famille

Camelidae

Origine

Asie centrale

Habitat

Steppes sèches

Taille

320 à 350 cm

Poids

450 à 500 kg

Longévité

35 ans

IUCN

en danger critique d’extinction

Alimentation

Le chameau de Bactriane est omnivore à tendance herbivore (ruminant) : il se nourrit de feuilles, d’herbe et de graines et lorsque les conditions sont extrêmement difficiles, il mange aussi viande, os, objets en cuir (!)…  Sa langue extrêmement dure lui permet de se nourrir également des plantes épineuses du désert. Il est capable d’ingurgiter plus de 120 litres d’eau en une seule fois puis de supporter de longues périodes sans eau au cours desquelles il peut perdre 40% de son poids. Le chameau à l’état sauvage possède également la particularité rare dans le monde animal de pouvoir boire de l’eau salée, dont il évacue le sel par les urines.

Reproduction

Il vit en troupeaux avec un mâle dominant et reproducteur et plusieurs femelles en harem. Lors du rut les troupeaux peuvent se regrouper et des centaines d’individus profitent ainsi des rares points d’eau. La femelle met au monde un petit après une gestation de 12 à 14 mois. Les jeunes sont sevrés après 2 ans.

Préservation de l’espèce

Sans doute domestiqué depuis 4000 ans, le chameau de Bactriane serait le descendant de populations redevenues sauvages après leur domestication. À la fin du XIXème siècle l’explorateur russe, N.M. Prjevalski a observé de véritables chameaux sauvages dans le désert de Lobnor. En 2002, il ne restait que 950 individus à l’état sauvage au nord-ouest de la Chine et en Mongolie, avec une diminution de la population de plus de 80% en trois générations seulement, c’est pourquoi l’espèce est placée par l’IUCN sur la liste des espèces en danger critique d’extinction.

Partagez cette page

Les billets sont exclusivement disponibles

en ligne à partir du lundi 17 mai 2021.

OUVERTURE LE 19 MAI