Parc zoologique & botanique de Mulhouse

Le Zoo de Mulhouse est un lieu touristique de Mulhouse Alsace Agglomération
x

Tamarin bicolore

Les ouistitis et les tamarins sont de petits singes originaires d’Amérique du sud, de la taille d’un écureuil. L’ouistiti pygmée est le plus petit singe connu (12 à 15 cm sans la queue pour 120 g environ). La petite taille des Callitrichidae les rend vulnérables à la prédation mais leur permet d’accéder aux branches les plus fines et fragiles. Une des particularités de ce groupe est la forme des ongles, très pointues à la manière des griffes (et non plat comme chez les autres primates) ce qui leur permet de s’accrocher aisément aux arbres.

Nom

Tamarin bicolore (Saguinus bicolor)

Famille

Callithrichidae

Origine

Nord de l'Amazone

Habitat

Forêts secondaires

Taille

23 à 33 cm

Poids

480 à 600 g

Longévité

19 ans

IUCN

En danger d’extinction

Alimentation

Les Callitrichidae sont frugivores et gommivores (se nourrissent de la gomme et la sève des arbres). Certains sont insectivores. Les ouistitis possèdent de longues incisives inférieures qui leur permettent de percer facilement l’écorce des arbres et en extraire la gomme. Les tamarins, eux, se contentent de lécher la sève qui s’écoule naturellement du tronc, et se nourrissent plus volontiers de fruits.

Reproduction

Les Callitrichidae ont la particularité de toujours donner naissances à des jumeaux. Dans l’utérus de la mère, ces jumeaux partagent une partie de leur placenta, ce qui fait que les embryons partagent un certain nombre de leurs cellules entre eux. La naissance de jumeaux pour de si petites espèces est rendue possible grâce à une entraide du groupe dans les soins aux petits. De plus, toutes les femelles du groupe peuvent allaiter, y comprit les femelles qui n’ont pas eu de portée.

Préservation de l’espèce

Beaucoup d’espèces sont menacées et font l’objet de programmes d’élevage internationaux (EEP) ou de conservation dans leur milieu naturel. L’espèce la plus menacée est le tamarin pinché, dont les forêts sont surexploitées pour leur bois et l’agriculture.

IUCN : en danger

Partagez cette page

La présentation du Pass sanitaire
est obligatoire.

LE PARC EST OUVERT