Parc zoologique & botanique de Mulhouse

Le Zoo de Mulhouse est un lieu touristique de Mulhouse Alsace Agglomération
x

Loup du Canada

Le loup du Canada est une des 13 sous-espèces de loup gris qui vit sur tous les continents de l'hémisphère boréal (8 en Europe et Asie, 5 en Amérique du Nord). La caractéristique de cette sous-espèce est la grande variabilité de couleur des individus: noirs ou blancs, gris ou jaunâtres, y compris à l'intérieur d'une même portée. C'est l'un des plus grands loups puisqu'il peut peser jusqu'à 60 kg, les mâles étant nettement plus lourds que les femelles (20% en moyenne). Un couple d'adultes, dominants car plus expérimentés et plus agressifs, mène une meute de 6 à 8 animaux plus jeunes qui en sont généralement leurs descendants.

Nom

Loup du Canada (Canis lupus occidentalis)

Famille

Canidae

Origine

Canada, Alaska

Habitat

Forêts boréale et toundra

Taille

mâles de 100 à 130 cm - femelles de 87 à 117 cm

Poids

jusqu'à 62 kg

Longévité

15 ans dans la nature, 20 en captivité

IUCN

non menacé

Alimentation

L’organisation sociale du loup en meute est d’abord une nécessité d’ordre alimentaire. C’est la chasse collective qui permet à ce carnivore super-prédateur de se nourrir convenablement. Un loup solitaire à la recherche d’une compagne rencontre beaucoup de difficultés pour manger. Alors, il se nourrit de petites proies (rongeurs, oiseaux, œufs, fruits). Mais en meute, les individus communiquent et se placent de manière stratégique pour attraper de gros animaux tels que cerfs, élans, bisons, etc…
Au Zoo, ils sont nourris avec de la viande de bœuf et des poulets, deux fois par semaine.

Reproduction

Les loups construisent des tanières en creusant le sol. Ces trous peuvent se prolonger en courtes galeries. La tanière ne sert pas au repos du loup mais à la mise-bas qui a lieu au printemps (généralement en mai) après 2 mois de gestation. Seule la compagne du mâle alpha, la femelle dominante, a le droit de se reproduire dans la meute, les autres étant inhibés par la seule présence de la première. Elle met bas 4 à 6 louveteaux sourds et aveugles qui grandiront dans la meute et pourront la quitter pour aller constituer un nouveau couple à l’origine d’une nouvelle meute.

Préservation de l’espèce

Autrefois très répandus sur tous les continents de l’hémisphère nord, les loups ont atteint leur effectif minimum dans les années cinquante. La crainte et le mépris du loup sont encore de nos jours exacerbés dans les régions où celui-ci est revenu après avoir été longtemps absent. Lorsque l’économie d’un pays ne tient qu’à l’élevage d’animaux de pâturage, le loup est perçu comme un élément nuisible à éradiquer. Le rôle écologique du loup est principalement le contrôle de la surpopulation du gibier mais il est également utile pour l’élimination de cadavres et de détritus.

En Europe, le loup est protégé par la Convention de Berne (1979), et par la Directive Habitat (sites Natura 2000).

De retour en France depuis 1992, le loup y est protégé par un arrêté ministériel depuis 1993.

Partagez cette page

La présentation du Pass sanitaire
est obligatoire.

LE PARC EST OUVERT