Parc zoologique & botanique de Mulhouse

Le Zoo de Mulhouse est un lieu touristique de Mulhouse Alsace Agglomération
x

Zoom sur une espèce : le garrulaxe de Courtois

A peine connu mais déjà au bord de l’extinction

Classé en danger critique d’extinction par l’UICN, le garrulaxe de Courtois est un petit oiseau très coloré d’à peine 55 grammes, qui vit en grandes colonies au sud de la Chine. Le Parc zoologique et botanique de Mulhouse est l’un des seuls zoos en France à détenir cette espèce, et ce depuis 1995. A cette date, le directeur du Parc identifie un spécimen de cette espèce rare en vente dans une jardinerie locale et apprend qu’il se trouve depuis quelques années chez les importateurs d’oiseaux de cage. Il est en effet capturé massivement et victime d’un trafic animalier local et international important.

En réponse à la préoccupation croissante concernant la survie de cette espèce, des programmes d’élevage (EEP) ont été établis dans le monde entier. En 2012, ces programmes d’élevage se sont unis et un programme de conservation intégrée, qui coordonne les efforts d’élevage des zoos et les associations locales, a été approuvé pour cet oiseau.

Le Zoo de Chester coordonne le soutien financier et technique apporté par les organismes européens aux partenaires de terrain. Un plan d’action de conservation comprenant des mesures d’action ex situ (en zoo) et in situ (dans son milieu naturel) a été rédigé par le Zoo de Chester et Birdlife International. Les actions de conservation visent d’abord à protéger le milieu dans lequel vit le garrulaxe ainsi qu’à l’acquisition de connaissances sur cet oiseau encore largement méconnu. Le Parc zoologique et botanique de Mulhouse soutient la conservation du garrulaxe du Père Courtois depuis 2014 avec des dons annuels de 1350 €. Chaque année, ce sont 14 programmes d’actions dans la nature qui sont ainsi financés en partie par le zoo de Mulhouse !

Forêts silencieuses : la crise des oiseaux chanteurs asiatiques

Le garrulaxe du Père Courtois (tout comme le garrulaxe bicolore également présent au zoo) est l’une des nombreuses espèces d’oiseaux concernés par une campagne d’information et de sensibilisation qui vise à attirer l’attention sur le devenir de ces oiseaux chanteurs d’Asie du Sud-Est. C’est la première campagne de conservation de l’EAZA axée uniquement sur les oiseaux. Les oiseaux chanteurs sont devenus l’objet d’un braconnage important : pour le commerce, les concours de chant, la médecine traditionnelle et la nourriture. Le commerce de ces oiseaux est souvent illégal et manifestement insoutenable; ainsi, il a été reconnu comme la menace principale pour de nombreuses espèces en Asie du Sud-Est. Ce commerce accélère les captures illégales car les oiseaux sauvages ont la réputation d’être de meilleurs chanteurs que ceux élevés par l’homme. Stressés et enfermés dans de petites cages, ces oiseaux ne survivent malheureusement pas bien longtemps après leur capture. Cette campagne vise à sauver un nombre croissant d’oiseaux chanteurs en améliorant le niveau de connaissance de ces espèces, la sensibilisation du public et l’implication des parcs zoologiques dans la conservation de cette avifaune.

En 2018 et 2019, deux journées d’animations pour petits et grands sont consacrées à la découverte de ces magnifiques oiseaux, ainsi que nos oiseaux locaux, eux aussi magnifiques et malheureusement de plus en plus rares. Des jeux, un spectacle d’humour et de petites visites au plus près de ces oiseaux vous feront découvrir l’immense richesse de leurs couleurs et leurs chants, mais aussi leur fragilité face au braconnage. Vous pourrez aussi vous informer sur comment agir à votre niveau pour protéger les oiseaux de vos jardins et ceux d’Asie.

En savoir plus sur ces journées d’animation

Partagez cette page