Parc zoologique & botanique de Mulhouse

Le Zoo de Mulhouse est un lieu touristique de Mulhouse Alsace Agglomération
x

Deux nouvelles espèces : le tapir malais et le macaque à crête

Deux nouvelles espèces au zoo : le tapir et les macaques à crêtes

Manado, le tapir malais

C’est dans une camionnette en provenance du zoo allemand de Nuremberg que Manado est arrivé à Mulhouse. Manado (prononcez « Manadou »), c’est le nouveau mâle tapir malais qui a pris ses quartiers dans le tout nouvel espace du zoo de 1200 m² agrémenté de 800 plantes vivaces, graminées, arbustes et d’un bassin de 30 m². En effet, le tapir malais est une espèce amphibie, aussi bien à l’aise sur terre que dans l’eau.

Pour la sauvegarde des macaques à crête

Si la future femelle de Manado est encore bloquée au zoo de Singapour pour des raisons administratives liées à la pandémie de Covid-19, Elias le macaque à crête a lui aussi connu des déconvenues. Ce vieil individu (14 ans) a malheureusement perdu sa femelle Arkada (21 ans) décédée d’un arrêt cardiaque juste avant leur transfert du zoo de Varsovie vers Mulhouse. Le coordinateur du programme d’élevage de l’EAZA (EEP) décidera prochainement si d’autres individus pourraient rejoindre Mulhouse en vue de former un groupe de macaques à crête, nous devrions en savoir plus rapidement.

Cette espèce est originaire de l’archipel indonésien de Sulawesi (Célèbes). Les macaques à crête y sont rarissimes car très convoités par les braconniers pour un trafic international d’envergure de leur viande, funestement prisée. C’est donc en toute logique que le Parc zoologique et botanique de Mulhouse a souhaité agir en soutenant les associations Selamatkan Yaki et Macaca nigra project, qui luttent contre le braconnage lié à la viande de brousse et pour la préservation de cette espèce dans son milieu naturel.

Une cohabitation enrichissante

Ces deux espèces en enclos mixte sont d’un naturel plutôt pacifique et la cohabitation ne devrait donc pas engendrer de conflits. D’autant qu’ils sont depuis leur arrivée sous la surveillance d’une étudiante en éthologie qui observe les interactions, sources d’enrichissement du comportement social des individus. La proximité entre ces espèces, en plus d’être logique d’un point de vue biogéographique, apportera beaucoup au bien être des individus et rendra l’enclos toujours très vivant, pour votre plus grand plaisir.

Découvrir pour aimer, aimer pour protéger

L’enclos est situé à l’ancien emplacement des chameaux de Bactriane, c’est-à-dire à l’entrée de la partie forestière du Parc. Bordant l’allée, une signalétique attractive et moderne met en lumière la situation de ces deux espèces dans la nature, comment et pourquoi elles sont menacées de disparition et comment chacun de nous peut agir s’il le souhaite, au quotidien, pour leur survie dans la nature. Car des actions à un endroit de la planète ont très souvent des répercussions inattendues à l’autre bout du globe.

Alors, à bientôt au zoo de Mulhouse pour découvrir ces magnifiques animaux !

Partagez cette page