Parc zoologique & botanique de Mulhouse

Le Zoo de Mulhouse est un lieu touristique de Mulhouse Alsace Agglomération
x

Tapir et macaque : les étapes de la mise en contact

Les coulisses de la cohabitation dans le zoo

Tapir et macaque, une cohabitation unique

Manado le tapir malais et Elias, Lisa et sa fille Amidala, les trois macaques à crête , sont hébergés depuis cette année au zoo de Mulhouse dans un tout nouvel espace paysager de 1200 m². Elias, 14 ans, nous est venu du zoo de Varsovie tandis que Lisa, 19 ans, et Amidala, 3 ans, viennent d’Angleterre. Manado, quant à lui, est né à Nuremberg et a 8 ans.

Ces deux espèces sont originaires des forêts insulaires du Sud-Est asiatique. Quand les tapirs malais dévorent le feuillage des forêts marécageuses d’Indonésie, les macaques à crête se déplacent en bandent dans les forêts de plaine et de montagne de Sulawesi (Célèbes).

Ces deux espèces et leur milieu sont très fortement impactés par les activités humaines : la déforestation pour la production d’huile de palme a déjà réduit de moitié les populations sauvages de tapirs tandis que le braconnage pour la viande de macaques à crête, funestement prisée, a fait disparaître 80% de leur population en 40 ans !

C’est pourquoi le Parc zoologique et botanique de Mulhouse a choisi de soutenir les ONGs Selamatkan Yaki et Macaca nigra project qui œuvrent dans la réserve naturelle de Tangkoko pour tenter de faire appliquer la législation de protection de la nature et ainsi lutter contre le braconnage.

Une cohabitation enrichissante

Ces deux espèces en enclos mixte sont d’un naturel plutôt pacifique et la cohabitation ne devrait donc pas engendrer de conflits. D’autant qu’ils sont depuis leur arrivée sous la surveillance d’une étudiante en éthologie qui observe les interactions, sources d’enrichissement du comportement social des individus. La proximité entre ces espèces, en plus d’être logique d’un point de vue biogéographique, apportera beaucoup au bien être des individus et rendra l’enclos toujours très vivant, pour votre plus grand plaisir.

Une mise en contact en douceur

Si l’arrivée des animaux au zoo de Mulhouse et leur mise en contact ont été retardées par la pandémie de Covid-19, les animaux sont désormais bien arrivés et cohabitent tous à merveille ! Retour en images sur le déroulé des opérations :

  • 10 juin : arrivée de Manado au zoo de Mulhouse
  • 16 juin : arrivée d’Elias.
  • 22 juin : 1ère sortie d’Elias dans l’enclos.
  • 24 juillet : 1ère sortie de Manado dans l’enclos : très timide et peureux, il avait du mal à sortir jusque-là bien qu’on le lui permettait depuis plusieurs semaines.
  • 31 juillet : 1er bain de Manado dans le bassin de l’enclos.
  • 3 août : Manado sort dans l’enclos en présence d’Elias. Arrivée des deux femelles Lisa et Amidala dans les enclos intérieurs.
  • 5 août : 1ère mise en contact d’Elias, Amidala et Lisa.
  • 13 août : 1ère sortie des 3 macaques dans l’enclos.
  • 14 août : 1ères interactions entre Elias et les femelles. Pour ne pas brusquer Manado, il n’est pas encore présenté à Lisa et Amidala, mais peut les voir à distance.
  • 17 août : Manado, Elias, Lisa et Amidala sont tous les trois sortis dans l’enclos ! Tout le monde s’entend à merveille.
  • Prochaine étape : une femelle tapir devrait rejoindre Manado. Elle a malheureusement été bloquée dans son pays d’origine à cause de la pandémie de Covid-19.

Découvrir pour aimer, aimer pour protéger

Bordant l’allée, une signalétique largement illustrée vous permet d’en savoir plus sur la biologie et la situation de ces deux espèces dans la nature : comment et pourquoi elles sont menacées de disparition et comment chacun de nous peut agir au quotidien pour leur survie. Car des actions à un endroit de la planète ont des répercussions inattendues à l’autre bout du globe !

Alors, à bientôt au zoo de Mulhouse pour découvrir ces magnifiques animaux !

 

Partagez cette page