Parc zoologique et botanique de Mulhouse

Nos actions de préservation dans la nature

Les écosystèmes sont fragiles. S’ils sont abimés par l’homme, ils doivent être réparés par l’homme. C’est pourquoi le Parc zoologique et botanique de Mulhouse soutient de nombreuses organisations non gouvernementales (ONG) et associations de défense de la nature qui agissent partout dans le monde.

La recherche scientifique

Illustration n°1 :

« Mieux connaître pour mieux protéger » dit l’adage. Il est en effet primordial de connaître les espèces que l’on veut préserver afin d’agir efficacement. Chaque espèce est différente, a des besoins et des modes de vie uniques. L’identification de ces besoins et des causes de déclin de l’espèce sont un pré-requis indispensable. C’est pourquoi le Parc zoologique et botanique de Mulhouse soutient la recherche scientifique, activement ou financièrement.

Par exemple, les lémuriens aux yeux turquoise, les gibbons à favoris, les lynx ou encore les capucins à poitrine jaune de Mulhouse ont été choisis pour effectuer différentes études scientifiques françaises et étrangères. Les analyses biologiques réalisées sur les animaux du Parc fournissent une base de données indispensable aux études génétiques et physiologiques des chercheurs.

Chaque année, des scientifiques effectuent leurs observations à Mulhouse avant de les compléter dans la nature. Et inversement : les recherches dans la nature aident à un meilleur élevage en captivité.